Dépôt de salpêtre, diagnostic et solutions pour s’en prémunir

Publié le 21 Mar 2019 par decochef / Astuces brico-déco
salpêtre

L’eau qui remonte et qui s’infiltre dans vos murs favorise la formation du salpêtre. Ce dépôt de sel de pierre sur vos revêtements les abîme et écourte leur durée de vie si vous ne parvenez pas à y remédier. Il putréfie vos bois et entraine la pulvérulence de vos pierres.

Salpêtre, signes pour le reconnaître et en détecter l’origine

Il s’agit en réalité d’une accumulation de sels minéraux aux surfaces des murs extérieurs que provoquent les remontées capillaires. Un problème d’infiltration d’eau aux revêtements intérieurs depuis les sols extérieurs. Cette pathologie se caractérise par un dépôt blanchâtre sur les murs dans un habitat. Ces nitrates de potassium qui se déposent petit à petit sur ces supports les abîment. La remontée d’eau à la surface et la mauvaise ventilation des pièces d’une maison en constituent les deux causes principales. Ce problème d’humidité fait que des sels de pierres s’accumulent sur les zones exposées.

De ce fait, quand les murs s’assèchent, ce salpêtre complètement sec envahit ces endroits et profite de l’air ambiant pour les dégrader au fur et à mesure. Ce phénomène endommage divers matériaux qui composent vos structures. Il est responsable de la putréfaction du bois, de la pulvérulence des pierres naturelles et du décollement de vos joints ou de vos enduits. Pour pouvoir l’empêcher de se produire et de s’aggraver, il est important d’en détecter les origines et d’adopter les solutions qui correspondent. La meilleure façon d’y remédier consistant bien sûr à faire intervenir un professionnel pour faire un diagnostic complet de traitement salpetre.

Un traitement anti-salpêtre adapté en fonction des pathologies

Chaque type de surfaces n’affiche pas les mêmes niveaux de dégradations. Il est souvent difficile d’évaluer l’ampleur de ces dommages à défaut d’avoir les compétences requises. En effet, ce problème est plus délicat à résoudre qu’une moisissure et il existe plusieurs solutions pour prévenir l’humidité. Par ailleurs, étant donné que les murs ne possèdent pas tous les mêmes caractéristiques, celle que vous comptez adopter ne vous permettra pas forcément d’y remédier. Un mauvais diagnostic couplé à un traitement inadéquat ne fera disparaître ce phénomène que temporairement. Que vous nettoyiez vos murs ou que vous les déshumidifiiez, cela n’éradiquera pas complètement le salpêtre. Vous devez résoudre cette pathologie à son origine en commençant par corriger les remontées capillaires. En fonction de la gravité de la pathologie, vous aurez plusieurs possibilités d’y mettre fin.

Soit, vous asséchez vos murs, soit vous drainez le terrain, soit vous étanchéifiez vos membranes, soit vous réalisez un cuvelage. Il est possible également de pallier ces maux en améliorant le système de ventilation d’intérieur. Pour cela, vous pouvez mettre en place une ventilation mécanique contrôlée ou opter pour une installation répartie. Cela ne vous empêche pas de trouver une autre alternative qui consiste à mettre en place un système d’aération positive par suppression. Dans tous les cas, il vous faudra assainir vos surfaces avant d’adopter le traitement qui convient. Ainsi, vous devez absolument ôter les enduits affectés par le salpêtre. Cela commence par le nettoyage complet de vos murs, le colmatage des fissures, l’application d’un traitement anti-salpêtre adéquat et la pose d’enduit de protection adapté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *